100510

C'est comme une cascade.

C'est dire.

La résurrection du mot hipster, c'est comme une cascade. La hype c'est le mal, maintenant que plus personne ne veut voir les Libertines et Pete Doherty. Sauf bien sur tous ceux qui mouillent leur culotte / boxer / slip / calbut. Alors, autant aller chercher dans le grenier, en plus ça donne l'air intelligent. C'est dommage que ça soit seulement l'air. Au final, c'est toujours les mêmes qui pètent plus haut que leur cul. Mais les changements de noms c'est bien pratique. On peut faire semblant un moment comme ça.

Si Charb n'aime pas les gens, moi non plus.
Mis à part ça.

Le nouveau Broken Social Scene, c'est beau, c'est comme une cascade. Pour de vrai en plus. Et bien que Chase Scene puisse prêter à confusion, ça n'en est pas moins un des meilleurs morceaux. Et je n'ai même pas besoin de faire un éloge, Pitchfork l'a fait. La question est désormais de savoir pourquoi Crystal Castles a une meilleure note. Je fais partie des haters.
Freelance_Whales
Il y a Stuck On Nothing de Free Energy qui ont vraiment un nom tout pourri. La voix du chanteur a tendance à déclencher comme sentiment premier chez moi la haine, et puis si on écoute l'album deux fois d'affilé on s'y fait, et on trouve ça bien écoutable. Même si possiblement trop joyeux pour durer une éternité. Néanmoins, je dirais Bang Pop. Là encore, un nom affreux, on a l'impression de manger un marshmallow quand on prononce ça, mais sinon en vrai ça donne dans la catchy tune qui évite l'horripilant.

Et puis Freelance Whales et Weathervanes de 2009. On se demandait cet après-midi si par hasard, la baleine n'était pas le nouvel animal à la mode, mais bon maintenant que j'y repense, ça a quand même plus de gueule qu'un poney, en plus ça fait des cascades dans l'autre sens quand ça expire. Donc les baleines en freelance, ça pourrait presque être trop mignon pour être crédible des fois, mais en fait non. Parce que c'est bien foutu, et que ça a plus de gueule que Pony Pony Run Run. Ca ne joue pas dans la même cour non plus, parce que bon, va foutre une baleine dans un prés, elle crève de tout ce qui lui manque d'eau, et à l'inverse un poney dans l'océan je suis à peu près sur qu'il se noie, parce que lui, l'eau, il n'arrive pas à s'en dépatouiller. Alors Freelance Whales, ça donne dans la belle chanson, la mignonne, celle contre laquelle tu ne peux pas lutter, parce que tout y est, et qu'en plus il n'y a pas d'algues en trop.

Une mention spéciale à The Pop Winds, juste parce qu'ils permettent de télecharger leur EP Understory sur leur page last.fm, et qu' Elgin Steam. Point. Pour les deux personnes qui lisent ce blog dans le mois, l'argument est dans ce morceau.

Permalight, nouvelle cargaison de Rogue Wave est très perturbante pour quiconque a écoute Descended Like Vultures et éventuellement jouis sur Are You On My Side. Surtout les deux-trois premiers morceaux  en fait, qui ne sont pas déplaisants, juste étonnants. J'ai cru qu'ils avaient décidés de se brancher en mode "foutons des sons électroniques, ça passe bien de nos jours", mais pas spécialement. Ils ont du découvrir un peu de technologie. Pour tout dire, j'aime beaucoup Permalight, maintenant que je me suis décidée à l'écouter, si bien que je serais bien incapable de recommander quoi que ce soit, et ça tombe bien, puisqu'on s'en fout.

Je fais un décompte pour Champ, Expo 86 et Mines.
Les trois semblent prometteurs et aux vues de mes espérances placées en chacun, ils n'ont pas intérêt à faire de la merde. Et devraient songer à inscrire Ottawa dans un parcours de tournée. Même si je me doute bien que c'est possiblement trop proche de Montréal pour ça.

Sinon, personne aurait une idée pour un mémoire non?

Posté par BORIS CCP à 01:52:00 AM - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur C'est comme une cascade.

    ahah même réaction pour free energy

    Posté par Elodie, 180510 à 10:29:01 PM | | Répondre
Nouveau commentaire